Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 20:33

« On voudrait pouvoir remplacer le mariage d’un homme et d’une femme qui s’unissent pour avoir des enfants par une sorte de canonisation a priori de l’Affect dans tous ses états.

Au lieu d’une institution unique, représentant la norme, nous aurions ainsi un système optionnel, dans lequel chacun a droit de choisir son mode de vie affectif selon sa sensibilité, sans que l’on puisse dire qu’un mode de vie est supérieur à l’autre.

Après le mariage homosexuel, pourquoi pas le « trouple » (ce couple à trois dont parlent les magazines branchés) ? Pourquoi pas la polygamie ? Si l’affect suffit pour faire un mariage, pourquoi pas l’inceste ou même la zoophilie ? C’est la logique implacable du "mariage pour tous" qui est bien plus qu’un slogan : un état d’esprit, une idéologie[1] ».

Pourquoi tout ce tapage, alors qu’on ne recense qu’un million de personnes pacsées, soit 500 000 couples, dont 6% de couples homosexuels ? Ces derniers représentent donc 30 000 couples, soit 60 000 personnes, donc un millième de la population française.

Une vaste opération médiatique destinée à discréditer la famille traditionnelle

Un double objectif est poursuivi par ce qu’il faut bien appeler une forme de subversion : détruire la famille qui est le lieu où subsiste encore une certaine autonomie, tant au niveau matériel de par l’entraide naturelle entre membres d’une même famille, que spirituelle du simple fait que la famille représente le dernier bastion qui résiste par rapport à l’intoxication que nous infligent les médias.

Cette subversion pénètre même à l’intérieur du mouvement de protestation contre le mariage homosexuel. En effet, sa principale animatrice déclare sur Canal + le 20 décembre : « D'abord, je suis contre l'homophobie, je suis pour l'amour homosexuel,... ». C’est une manière de semer la confusion.

Elle appelle également à la tenue d’un referendum, sans préciser quelle question serait posée aux électeurs.

C’est pourquoi le président de CIVITAS déclare

« 1) Les gens ne viennent pas à Paris le 13 janvier prochain dans l'intention de faire la fête, avec ou sans char gay, mais pour protester contre un projet de loi qui vise à dénaturer le mariage et la parenté et à défigurer le concept de famille.
2) Les gens viennent pour réclamer le retrait de ce projet de loi nocif, pas pour demander un "pacs+", pas pour demander une "homo-éducation" (ce qui est bien plus grave que la question du char gay), pas pour défiler contre l'homophobie et proclamer qu'ils sont "pour l'amour homosexuel"... »

C’est pourquoi nous appelons à participer à la manifestation organisée par CIVITAS

partant à 13h de la plance PINEL (métro Nationale)

 

POUR LE RETRAIT IMMEDIAT DU PROJET DE LOI

VISANT A DENATURER LE MARIAGE ET LA PARENTE

 

POUR L’INSCRIPTION DE LA DEFINITION DU MARIAGE DANS LA CONSTITUTION [2]

 



[1] Monde et Vie du 26 décembre 2012

[2] Dictionnaire Larousse : « Acte solennel par lequel un homme et une femme établissent entre eux une union dont les conditions, les effets et la dissolution sont régis par les dispositions juridiques en vigueur dans leur pays (en France, par le Code civil), par les lois religieuses ou la coutume ; union ainsi établie ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du GRIPP
  • : Le GRIPP est un mouvement royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la royauté. Le GRIPP s'implique dans une démarche d'unification de tous les royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions : 1) mener un combat contre le mondialisme ; 2) afficher notre vocation chrétienne ; 3) participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu'il se donne ; 4) considérer que le changement de pouvoir ne pourra se faire par les élections.
  • Contact

Recherche

Liens