Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 05:44

 La violence s’installe dans les lycées et collèges. L’Education Nationale dénombrait 82.000 actes de violence grave en 2006. Effaré par une vérité dérangeante, le gouvernement a cessé de publier cette statistique. Pourquoi alarmer les familles ? Le ministre propose-t-il de dépénaliser le cannabis ? Ce serait un moyen de calmer les agresseurs, mais il est médicalement et moralement inacceptable. Avec 140.000 jeunes sortant chaque année du « système scolaire » sans diplôme ni formation, l’Education Nationale est « échec et mat ».

 

Le recrutement d’enseignants pose problème : les postes scientifiques ne peuvent être pourvus, faute de candidats en nombre suffisant. Et un nouveau titulaire sur deux démissionne au cours de sa première année d’enseignement. Recruter 60.000 personnes supplémentaires ne sera qu’un cataplasme sur une jambe de bois : 92.000 enseignants… n’enseignent pas ! Ils fuient le pire employeur de France, et les familles font la queue devant les écoles privées. Plus de 4.000 demandes d’inscription ne peuvent être satisfaites, faute de place. Beaucoup d’enseignants du public et de membres du gouvernement mettent leurs enfants dans les écoles privées, même hors-contrat. C’est un signe.

 

Comment en est-on arrivé là ? Les rapports de l‘UNESCO (branche éducation-jeunesse de l’ONU) sont clairs : l’instruction doit être réservée à une élite de futurs dirigeants. Pour les masses, une éducation citoyenne suffit, car les jeunes sans instruction sont plus débrouillards que les autres. Voltaire disait : « Il faut retirer immédiatement les fils de paysans et d’artisans des écoles ; ils n’ont rien à y faire ». Voilà la philosophie des Lumières !

 

De fait, seuls quatre Lycées parisiens du quartier des ministères assurent l’instruction classique des enfants de dirigeants. Pour les autres, on développe le collectivisme par le travail en groupe, qui permet aux moins motivés de bénéficier de la note méritée par la tête du groupe. Le contrôle continu aidant, tous peuvent décrocher un Brevet ou un Baccalauréat dévalués. Aujourd’hui, ce ne sont plus les correcteurs qui décident des reçus au Bac, mais le ministre, d’avance, pendant que l’Armée constate que la proportion d’illettrés (40%) n’a jamais varié, quelles que soient les méthodes et les moyens financiers employés par l’Education Nationale.

 

Tout ceci repose sur le mythe du « Bon sauvage ». Encore les Lumières. Quand vos enfants vous demandent du pain, leur donnez-vous des cailloux à manger ? De même, le devoir des parents est de favoriser le meilleur départ dans la vie aux jeunes dont ils sont responsables. Mais pour cela, il faut leur rendre la liberté du choix de l’école. C’est facilement réalisable avec le chèque-éducation. L’Etat finance les études de chaque élève dans l’école de son choix, plutôt que d’imposer un système uniforme aboutissant au nivellement par le bas. Ainsi, « l’égalité des chances » ne sera plus réservée à une élite de Parisiens. Parents, enseignants et étudiants, mobilisez-vous !

 

Pour des écoles libres dans un pays libre, exigez le chèque-éducation !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du GRIPP
  • : Le GRIPP est un mouvement royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la royauté. Le GRIPP s'implique dans une démarche d'unification de tous les royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions : 1) mener un combat contre le mondialisme ; 2) afficher notre vocation chrétienne ; 3) participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu'il se donne ; 4) considérer que le changement de pouvoir ne pourra se faire par les élections.
  • Contact

Recherche

Liens