Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 17:36

Demain, dimanche 11 janvier 2015, est organisé une grande marche placée sous l’égide d’un appel à l’union nationale. Cette marche a été initiée le jour de l’attentat contre Charlie Hebdo par le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Écologie-Les Verts, le Mouvement républicain et citoyen et le Parti radical de Gauche. On parle même d’une invitation adressée aux chefs d’Etat étrangers pour y participer. On croit rêver ! C’est digne du roi Ubu.

Tous ceux qui arborent fièrement ce slogan qui a passé les frontières – « Je suis Charlie » - ne se rendent sans doute pas compte de l’immense service qu’ils rendent au pouvoir installé. Quelle victoire à peu de frais pour Hollande qui, il y a quelques jours encore, se voyait gratifier de moins de 15% d’avis favorables et qui prend maintenant la tête d’un rassemblement des Français comme il ne pouvait en imaginer !

Ce slogan – « Je suis Charlie » - signifie qu’on soutient l’existence en France d’un journal nihiliste, favorable au mariage gay, hostile à Dieu et à toutes les religions, anticlérical et antirusse.

Il signifie aussi que les douze morts de l’attentat contre Charlie Hebdo sont plus importants que les milliers de morts résultant des bombardements de la junte installée à Kiev contre les populations du Donets. Pour ne parler que de ce qui se passe en ce moment en Europe.

La conclusion est claire : il ne faut surtout pas participer à cette marche ni arborer ce slogan hypocrite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du GRIPP
  • : Le GRIPP est un mouvement royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la royauté. Le GRIPP s'implique dans une démarche d'unification de tous les royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions : 1) mener un combat contre le mondialisme ; 2) afficher notre vocation chrétienne ; 3) participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu'il se donne ; 4) considérer que le changement de pouvoir ne pourra se faire par les élections.
  • Contact

Recherche

Liens